L’alliance du manuel et du spirituel – Règle de saint Benoît

madail11

L’alliance du manuel et du spirituel dans la «Règle de saint Benoît», une règle monastique rédigée au VIe siècle, essentiellement religieuse, qui comportait des éléments alliant le manuel avec l’esprit, le physique avec l’intellectuel, pour le bien de l’âme et la gloire de Dieu :

«L’oisiveté est ennemie de l’âme. Les frères doivent donc consacrer certaines heures  au  travail  des mains et d’autres à la lecture des choses divines. C’est pourquoi nous croyons devoir régler, de cette manière, l’une et l’autre de ces occupations.»
Chapitre 48 – Le travail manuel quotidien.

Qu’on ne vienne pas ensuite nous parler d’un Moyen-Âge, ou d’un Haut-Moyen-âge, qui regarderait le travail manuel d’un mauvais œil, contrairement à certains bourgeois d’ailleurs, surtout ceux contemporains.

La Règle de saint Benoît

RB

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s