Le nationalisme est amour des siens et des autres

« Le nationalisme, au lieu d’être un sentiment de haine, c’est d’abord un sentiment d’amour. C’est l’amour de son pays, c’est l’amour de sa patrie, et c’est en même temps l’amour des êtres humains, dans la mesure où si nous comprenons que nous devons aimer notre patrie, que nous devons aimer notre sol, que nous devons aimer notre Histoire, que nous devons aimer les nôtres ; nous devons aimer notre peuple et tout faire pour lui donner les meilleurs moyens de continuer à exister dans l’avenir et bien nous comprenons très bien qu’il en est de même pour les autres peuples. Donc nous comprenons très bien la légitimité des autres peuples à aimer leur pays, en gros je dirais que le Nationalisme c’est la théorisation politique de l’amour en terme d’immanence. Et je pense que sans le fondement chrétien ces idées-là ne se seraient jamais développées.»

André Gandillon – Entretien d’avril 2016.

Publicités

Une réflexion sur “Le nationalisme est amour des siens et des autres

  1. Mr. Gandillon est à l’évidence un gentilhomme charmant, intelligent ,cultivé cette vidéo est bien menée par le compère Florian ! Félicitations , respect ! … vivement la prochaine ! …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s