Le protestantisme assassin des huguenots

«Le protestantisme assassin au XVIe siècle en France» de Michel Defaye

 Il y a 441 ans, les hérétiques protestants récoltaient les fruits de 50 ans de crimes abominables (doctrine scandaleuse, des dizaines de milliers de catholiques assassinés partout en Europe, 20 000 églises détruites rien qu’en France)…

Saint-Bathélémy : "le protestantisme assassin" et "LES VICTIMES FRANCAISES DU FANATISME HUGUENOT" : 2 livres pour rétablir la vérité

Avis du libraire : Dans les guerres de religions, on ne parle que de la culpabilité catholique. L´auteur rend hommage à la vérité en dénonçant les crimes protestants.

Résumé : Rompant avec l’historiographie officielle, Michel Defaye est retourné aux sources pour identifier le point de départ des guerres de religion en France, et pour dresser un tableau saisissant de la nature des agressions commises.
Le « massacre de Wassy », souvent considéré comme la première provocation catholique contre les protestants, est ici revisité à partir des témoignages des contemporains et des historiens. Cet ouvrage remonte ainsi aux sources d’une guerre civile dont les cicatrices sont encore visibles aujourd’hui. II rappelle les exactions commises par l’iconoclasme huguenot, et dresse le bilan hallucinant et ignoré de ses victimes dont Ia plupart moururent dans des supplices d’un raffinement diabolique.
Nous découvrons alors des horreurs que nous pensions réservées aux heures les plus sanglantes de la Révolution. Églises brûlées, statues brisées, femmes égorgées, prêtres crucifiés, empalés. La Terreur de la Révolution avait un grand frère oublié : le protestantisme assassin au XVIe siècle !  

Saint-Bathélémy : "le protestantisme assassin" et "LES VICTIMES FRANCAISES DU FANATISME HUGUENOT" : 2 livres pour rétablir la vérité«Les victimes françaises du fanatisme huguenot» de Michel Feretti

Résumé : jamais ne sont évoqués les pillages, les massacres et les sacrilèges perpétrés par les huguenots contre les catholiques. Leurs méfaits ont pourtant commencé bien avant l’incident de Wassy et ils dépassent amplement par leur nombre et leur abomination ce que les protestants, injustes agresseurs, ennemis du trône et de l’autel, ont subi des catholiques, persécutés et obligés de se défendre.

Source

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s