Adresse à Mgr Fellay par les Familles catholiques fidèles de France

« La Fraternité sacerdotale saint-Pie X s’est développée de façon miraculeuse sur la terre entière, accomplissant un bien incroyable partout où elle s’était installée. Mais … Il n’y avait pas de raison que le démon ne s’attaqua pas à cette œuvre… »

Nous retrouverons ci-dessous les passages les plus percutants, de « l’Adresse publique à Monseigneur Fellay » par les « Familles catholiques Fidèles de France », accompagnés de commentaires. Les rédacteurs de la plaquette sous pseudonyme, ont décidés de reprendre comme emblème le masque de Guy Fawkes , déjà repris par les Anonymous : ce catholique anglais du XVIe siècle est l’instigateur de la Conspiration des poudres (1605), tentative ratée de remettre un Roi catholique sur le trône d’Angleterre. Dénoncé, Guy Fawkes fut torturé puis mis à mort par le protestant Jacques 1er sans avoir dénoncé ses complices. (…) Cette figure contestataire est en train de devenir le signe de protestation anti-ralliement (à la Rome moderniste)…

* * *

Aujourd’hui, la Tradition encourt les plus graves périls (…) Nous souhaitons donc retenir les enseignements de l’histoire et ne pas manquer, cette fois-ci, à nos obligations. (…) Tant Vatican II a déformé les esprits, changé notre religion et vidé la foi et la pratique de leur substance.

[Mgr. Fellay,] depuis quelques années, vous menez contre toute attente une guerre personnelle pour trouver un accord [avec la Rome moderniste] (…) Nous ne pouvons plus l’accepter. (…) Souffrez, Excellence, cette exclamation douloureuse : la Fsspx [Fraternité sacerdotale saint-Pie X] ne vous appartient pas !

C’est nous qui offrons notre temps et notre argent ! (…) Que d’efforts, de sacrifices et de luttes pour cela ! … Vos prêtres -notamment que ce que vous persécutez-, vos religieux et vos religieuses -notamment ceux que vous manipulez- : ce sont nos enfants, Monseigneur !

Votre agir n’est plus conforme à l’esprit de l’Église (la vraie), ni à celui de Mgr Lefebvre !

Que sont ces duplicités (…), cette incapacité à vous entourer de solides conseillers anti-libéraux ?! (…) Pourquoi cette proximité avec certains francs-maçons ?! [référence à l’éditeur J-L Maxence]. Quelle est cette façon de traiter nos fils prêtres : espionnages des boîtes mails, opérations depuis la Suisse jusque dans nos prieurés français, jugement de tartuffe, bannissements à répétition, moqueries publiques, mutations disciplinaires injustifiables, interdictions arbitraires de livres rédigés par ces prêtres [l’abbé Pivert, Nos rapports avec Rome] (…) Ce n’est pas l’abbé Pinaud, qu’il fallait punir de suspens a divinis : c’est bien l’abbé Pfluger [jugeant les Français « trop Maurraciens » pour se rallier à la Rome moderniste] (…) [Mais] n’avoir en revanche jamais agi de même à l’encontre du sulfureux abbé Célier, dont tous les livres et les pseudonymes divers sont de véritables scandales qui nous font honte !

L’éviction de Monseigneur Williamson a dû se faire retourner Mgr Lefebvre dans sa tombe ! Pourtant peu après son exclusion, vous osiez affirmer ceci à la réunion des prieurs de France : « J’ai beaucoup d’estime pour Mgr Williamson, même de l’admiration ; il a des coups de génie dans la lutte contre Vatican II ; C’est une grosse perte pour la Fraternité et elle arrive au pire moment… » (novembre 2012 à Paris). Ce double langage ne nous est vraiment pas intelligible ! (…) Nous souhaitons encore que vous demandiez pardon à ceux que vous avez maltraités (…) et que vous vous réconciliiez avec Mgr Williamson.

Et surtout, pour quelle raison cette attirance incompréhensible pour tout ce qui brille à Rome (1…) Nous ne voulons pas cautionner de notre passivité ces hérésies romaines !

Vous avez changé (…) Nous n’avons plus confiance en vous ni surtout, en vos conseillers, Excellence. Nous aimerions que vous ne conduisiez plus le char de la Tradition dans les Tumultes de notre monde en désordre. (…) Avec l’aide de Mgr Lefebvre, nous espérons sans crainte que votre successeur saura reprendre les rênes de cette œuvre, avec les qualités nécessaires.

Nous voulons retrouver la sécurité que nous offrait Mgr Lefebvre.

[Il faut maintenant] combattre pour protéger et maintenir la foi et la sainte pratique, en attendant que la Sainte Providence ait pitié et nous accorde enfin les gouvernants et le pape que nous attendons. [Il faut maintenant] encore reprendre presque à zéro la formation des fidèles, convertir de nouvelles élites, ré-insuffler l’esprit de « résistance » aux religieuses, recréer des liens de charité entre les familles.

Elles s’organisent donc, ces familles, de façon informelle, mais de façon de plus en plus étroite. Elles se rencontrent, elles échangent des informations, se communiquent les sermons ou les confidences des prêtres de toute la France. Elles identifient ces derniers suivant leur capacité à se protéger, à résister ou au contraire à se laisser influencer ou à se maintenir dans un conformisme libéral dangereux pour eux. (…) Certaines éditent même des plaquettes… D’autres encore se signalent timidement. Qu’ils soient tous vraiment assurés du soutien d’un nombre grandissant de familles qui, dorénavant, transféreront leurs prières, leurs sacrifices, leurs travaux et leurs efforts financiers vers eux.

« Nous sommes simplement les enfants du pays où les fidèles reconquièrent les églises qui leur ont été confisquées ! Nous sommes les héritiers de la Fille aînée de l’Église ! Nous sommes les fils et les filles de sainte Jeanne d’Arc et de Monseigneur Lefebvre ! Notre culture n’est pas celle de la neutralité et de la compromission, ni du matérialisme et du libéralisme. »

* * *

(1) La Direction a déjà écrit à propos de cette réaction dans l’article « Mgr. Fellay démission ! », mais il nous faut revenir sur ce point mal compris chez les traditionalistes, entre ceux qui disent : « ô le Pape qu’il est saint », comme à l’opposé, « ô le Pape c’est Satan »… Le problème souligné ici n’est pas ce qu’ils pensent des papes d’après-concile, mais le fait qu’ils ne cherchent aucune solution capable de remédier à cette apparente division du monde catholique entre le traditionalisme et l’Église romaine ; et ne font donc que tourner en rond…

Les « Familles catholiques Fidèles de France » ont tout à fait raison sur le fond en dénonçant les libéraux : « [Mgr Fellay], vos conseillés prévenaient des prêtres en France que Rome n’exigeant plus d’accord doctrinal préliminaire, une signature était possible… » ou encore, « L’abbé Pfluger affirmait à un prêtre français : « Avant l’été, c’est certain, nous aurons signé avec Rome ». Signé quoi ? ». Un accord pratique basé sur du vide ne doit pas exister, c’est une ineptie diplomatique. Mais il nous faut en terminer aussi avec l’idée d’abandon définitif de l’Église romaine sous prétexte de néo-modernisme ; et pour cela il nous faudra, une fois en position de force politique :

Soit dégagé tous les « ecclésiastiques » romains du Vatican pour y mettre les authentiques clercs traditionalistes, en somme une épuration ecclésiastique ; sois plus mesurément, travailler diplomatiquement et doctrinalement avec les instances religieuses, pour enfin pouvoir refaire les Ordinations (en cas de doute sur la validité), tout en imposant un nouveau serment anti-moderniste (anciennement appliqué sous le pape saint-Pie X), ainsi qu’une re-formation doctrinale rigoureuse…

« Nous ne souhaitons pas nous voir assujettis aux modernistes. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s