La charité d’Amiens et l’A.P.S.

« En 353, Martin est alors jeune soldat de 18 ans : « C’est ainsi qu’un jour il n’avait sur lui que ses armes et un simple manteau de soldat, au milieu d’un hiver qui sévissait plus rigoureusement que de coutume, à tel point que des gens succombaient à la violence du gel ; il rencontre à la porte de la cité d’Amiens un pauvre nu : ce misérable avait beau supplier les passants d’avoir pitié de sa misère, ils passaient leur chemin. L’homme rempli de Dieu comprit donc que ce pauvre lui était réservé, puisque les autres ne lui accordaient aucune pitié. Mais que faire ? Il n’avait rien que la chlamyde dont il était habillé : il avait en effet déjà sacrifié tout le reste pour une bonne œuvre semblable. Aussi, saisissant l’arme qu’il portait à la ceinture, il partage sa chlamyde en deux, en donne un morceau au pauvre et se rhabille avec le reste. Sur ces entrefaites, quelques-uns des assistants se mirent à rire, car on lui trouvait piètre allure avec son habit mutilé. Mais beaucoup, qui raisonnaient plus sainement, regrettèrent très profondément de n’avoir rien fait de tel, alors que, justement, plus riches que lui, ils auraient pu habiller le pauvre sans se réduire eux-mêmes à la nudité. » [Vita martini, 3, 1]

La nuit suivante, alors qu’il dort, le Christ lui apparaît revêtu de la moitié de son manteau. Il entend Jésus dire à la foule des anges qui l’entourent : « Martin, qui n’est encore que catéchumène, m’a couvert de ce vêtement. » C’est le Seigneur que l’on sert lorsque l’on vient en aide aux déshérités

L’association des Amis de Pierre Sidos explique pourquoi elle a choisi de se placer sous la protection de Saint-Martin :
« La création d’association ayant était décidée le jour de la Saint-Martin, 11 novembre 2013; ce qui nous reporte directement à la « charité d’Amiens » qui rappelle la fois où Martin, légionnaire romain, coupa la moitié de son manteau pour habiller un pauvre homme qui avait très froid. Lui offrant précisément la moitié, car l’autre moitié était restée impayée et appartenait donc à la Légion.
Le partage est une vieille valeur chrétienne de notre France.
Voilà les raisons pour lesquelles la Direction a choisi l’effigie de Saint-Martin comme emblème d’association. »
Saint-Martin jpeg
La chape de Martin était bleue, mais les représentations artistiques l’ont souvent interprété en rouge…
La moitié du manteau ira au déshérité, l’autre moitié restant impayée, n’appartenait pas à Martin mais à la légion.
Saint-Martin
Lire les pages de 7 à 10.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s