Le récent conflit israélo-palestinien

Philippe Prévost sur la situation à Gaza  :

Résumé de ce qui ressort de l’entretien :

Le Hamas a été crée par Israël dans les années 80 pour diviser l’OLP pro-Palestinien. Il y a maintenant 4/5 mois le Hamas et le Fatar se sont réunis pour former un gouvernement et c’est ce qu’Israël n’a pu peut tolérer, car pour eux le Hamas est terroriste, alors leur prétendu nouveau gouvernement est terroriste.
Nettanyahou a ensuite utilisé ce faux-prétexte de l’enlèvement des 3 israéliens, sans n’avoir aucune preuve, il faut dire que le moment du néo-conflit a été bien choisi : durant le  mondial de football, les vacances d’été et en plein ramadan ; le dernier point confirme d’ailleurs que c’est bien Israël et non les Palestiniens qui ont commencé l’agression. De plus, les premiers bombardements ne sont pas dû à des roquettes palestiniennes puis-qu’Israël n’avait jamais cessé de bombarder régulièrement les Gazaouis…

Gaza est actuellement un camp de concentration à ciel ouvert, tenu de fond en comble par Israël et ses députés qui ont tout droit sur l’eau et l’électricité de ses habitants. Voilà pourquoi le Hamas et les Gazaouis ne peuvent accepter la trêve…

C’est l’occasion de rappelé que :

Nous sommes logiquement pour la Palestine aux Palestiniens comme nous sommes pour la France aux Français. Les judéo-sionistes dépossèdent ce peuple de leur terre historique comme les judéo-messianiques font avec nous Français de souche en France. Aussi, nous nous élevons contre parce que cette oppression est inacceptable d’autant que l’existence même d’Israël repose sur deux mensonges :

– Le sionisme de Théodor Herzl réclamant « Une terre sans peuple pour un peuple sans terre » comme si les Palestiniens n’existaient pas sur le sol de Palestine avant l’arrivé des Juifs…

-Les conditions des juifs durant la seconde guerre mondiale (lire le professeur Faurisson)…

Autres réflexions par Jeune nation :

Lorsque les gouvernements successifs dans les pays d’Europe nous parlent en permanence de « société citoyenne », d’intégration des immigrés, de tolérance ou encore du « vivre ensemble » on ne peut pas rester indifférent aux propos de Jacques Kupfer, co-président du Likoud mondial, ce 15 juillet 2014 :
« Lorsque les alliés ont voulu mettre un terme à la guerre contre l’Allemagne nazie, ils ont détruit la ville de Dresde. À juste titre. Lorsque les États-Unis ont voulu mettre un terme à la guerre contre le Japon, ils ont détruit Hiroshima et Nagasaki en lançant la bombe atomique. A juste titre. Si nous voulons mettre un terme à la guerre, nous devons raser Gaza. Gaza doit devenir un champ de ruines d’où ne peuvent sortir que des gémissements. » »

Source

Lire aussi : « Enquête sur le plus organisé des réseaux terroristes internationaux : Israël » toujours par Jeune nation.

palestine-quds

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s