Les dessous de l’affaire Ukrainienne par La Politique

Vladimir Poutine par la façon dont il a relevé la Russie ruinée par les aberrations économiques soviétiques, ressemble à Hitler. Comme lui, il a sorti la Russie des griffes des financiers juifs qui s’étaient abattus sur elle du temps de l’inconsistant Eltsine. Ainsi pour le mondialisme messianique, Poutine est un obstacle, l’empêcheur de danser en rond.

L’éditorial du Financial Times du 3 février est révélateur. Il suggère d’utiliser la crise ukrainienne pour le renverser :
«Si les Ukrainiens font tomber l’homme de Kiev, les Russes pourraient se demander pourquoi ils ne devraient pas faire de même avec l’homme du Kremlin». Tout est là !

Deux informations récentes viennent jeter un éclairage intéressant sur les dessous de cette révolution «orange» bis :
«Ioulia Timochenko, de son vrai nom Grigoryanitz, est née à Dnepropetrovsk dans une famille juive lettone. (russie.net) «Elle a fait fortune en trafiquant sur le gaz»… «Elle s’illustre dans la révolution «orange» financée notamment par le milliardaire juif Soros, entre au gouvernement, corruption, abus de pouvoir, faux attentats, s’enchaînent alors».
«En 2010, Timochenko est renversée et doit faire face à des accusations d’abus de pouvoir et d’avoir mené l’économie ukrainienne au bord de la faillite». (fr.rian.ru), RIA Novosti. Elle avait été incarcérée le 5 août 2011, «les Juifs ayant tendance à s’envoler pour Israël pour éviter les poursuites». L’autre information concerne «l’assaut de la centrale nucléaire de Rovno par un commando israélien venu de Moldavie qui, après avoir mis le feu aux archives et endommagé le serveur informatique du site, menace de la faire sauter».
http://islamic-intelligence.blogspot.fr/
http://french.ruvr.ru/news/2014_02_20/Lopposition-ukrainienne-apris-d-assaut-la-centrale-nucleaire-de-Rovno-2514/
Ce qui est en jeu, entre autres, c’est la présence de la marine russe à Sébastopol au-delà de 2017. Son éviction permettrait de tourner la Russie par le sud. Zbigniew Brzezinski membre de la Trilatérale, avait annoncé:
«Sans l’Ukraine, la Russie est condamnée à une douloureuse descente dans l’insignifiance géopolitique et finalement peut-être même à la disparition».
Pour y parvenir les USA se servent entre autres des «idiots utiles» de Svoboda, «nazions» soi-disant ultra-nationalistes, dont son leader Oleg Tiagnibok, avait déclaré en 2012 :
«Personnellement, je n’ai rien contre les Juifs lambda, j’ai «même des amis juifs»… Encore un.
Et pour parfaire l’image … il peut se flatter d’avoir reçu le soutien de B-H Lévy, qui l’a honoré de sa présence à Kiev…!

Philippe Ploncard d’Assac, La Politique N°150.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s