Romantisme de la jeunesse fasciste

L’aspect positif du fascisme, « c’est une sorte de mystique de la vie collective, une volonté de régénérer la communauté nationale par la pratique des vertus viriles. Mystique et volonté qui se nourriront aussi bien de l’exubérance latine que du romantisme germanique. » : (1) « Lorsqu’il parle aux Italiens de la terre natale et d’au-delà des mers,… Lire la suite Romantisme de la jeunesse fasciste

La nécessaire violence dans le fascisme

À propos de l’efficacité de la violence par Benito Mussolini et Jacques Ploncard d’Assac : * « La violence n’est pas une morale. Elle est parfois morale. Nous refusons le droit à nos adversaires de se plaindre de notre violence, car elle n’est qu’un jeu d’enfants en comparaison avec celle (…) des bolcheviques en Russie, où… Lire la suite La nécessaire violence dans le fascisme