Qu’elle était belle cette jeunesse

Ceci ne se veut pas une apologie du IIIe Reich Hitlérien dans son intégralité, mais : qu’elle était belle la jeunesse des « fascismes » ! Elle se tenait droit dans ses bottes, dotée d’un bel uniforme, elle savait défilé en rang et en rythme, elle savait jouer des roulements de tambour, elle avait une attitude sportive, virile et était d’une carrure honnête que tout peuple saint devrait posséder…
Une poésie bien loin, que dis-je, très loin de cette jeunesse « démocratique » : drogué au « chichon », déraciné par le cosmopolitisme, cramée par la culture de mort que ce soit les jeux vidéos de masse, le rock’n’roll dit hardcore ou non, les séries américaines ultraviolentes et bien d’autres perversions… !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s