Opinions publiées sur Pierre Sidos

…Parmi les opinions autorisées portant un jugement sur Pierre SIDOS :

Général Maxime WEYGAND, ancien généralissime des armées françaises, vainqueur de la bataille de Varsovie contre l’Armée rouge, en 1920, dans une dédicace de son ouvrage Histoire de l’Armée française : « …en amical hommage au membre d’une grande et noble famille française, cette histoire de l’Armée française qui est un peu une histoire de la France ». (1953)

Madame la Maréchale PÉTAIN, veuve du vainqueur de la bataille de Verdun, dans une correspondance : « Je connais la valeur de tous les Sidos et je sais que leur courage va jusqu’au sacrifice ». (1957)

M. Jean-André FAUCHER, journaliste et écrivain de gauche, dans son livre Les Barricades d’Alger : « L’homme était peu conforme au portrait que brossaient de lui certains journalistes, qui le connaissaient mal. On nous le présentait comme un excité passionné d’activisme gratuit, et tout chez lui était médité et étudié ». (1960)

M. François d’ORCIVAL, actuellement rédacteur en chef de l’hebdomadaire Valeurs actuelles, dans la revue Défense de l’Occident dirigé par M. Maurice Bardèche : « Mais parce que Pierre Sidos fut le premier à dénoncer le nouveau régime, dès juillet 1958, ses bonzes et ses tares… ». (1961)

M. Henry Coston, directeur de la revue Lectures françaises, dans le Dictionnaire de la Politique française : « …Pierre Sidos est considéré, aussi bien par ses adversaires que par ses amis, comme le chef d’une des fractions les plus dynamiques du nationalisme français ». (1967)

M. Noël JACQUEMART, directeur de L’Écho de la Presse et de la Publicité, ainsi que du Charivari, dans son ouvrage La Presse française, de 1830 à 1960 : « Extrême-droite ou non, Pierre Sidos est inattaquable sur le plan des principes et de l’intégrité ». (1968)

M. Roger PEYREFITTE, célèbre écrivain, dans son livre intitulé Des Français (200.000 exemplaires vendus) : « Le conseil constitutionnel avait recueilli le nombre de signatures nécessaires pour être habilité. C’était trop demander à un aéropage où siègaient Palewski et Cassin, que de procurer le bénéfice de la propagande officielle au dénonciateur du judaïsme en France ». (1970)

S.M. le roi FAYCAL, d’Arabie saoudite, lors d’un entretien privé dans son palais de Ryad ; « Je n’ignore pas que vous êtes un Français courageux, qui dénoncez la conspiration sioniste internationale et qui, comme moi, avez découvert dans le sionisme et le communisme les deux faces d’une même menace ». (28 avril 1971)

Général Jean PERON, en exil à Madrid, avant son retour triomphal à Buenos Aires : « Pour le moment, en France, vous avez contre vous les mêmes adversaires qui ont provoqué mon départ d’Argentine : le grand capitalisme yankee, les dirigeants marxistes, l’internationale sioniste et, en plus, la partie politicienne du clergé. Malgré eux tous, un monde nouveau plus juste doit naître. Toute mon affection amicale accompagne votre activité pour l’indépendance de l’Europe ». (Entrevue personnelle du 22 octobre 1972)

Colonel Otto SKORZENY, en dédicace manuscrite pour son livre exceptionnel La Guerre inconnue : « À mon cher ami Pierre Sidos. Si les braves ne luttaient plus, ce serait les lâches qui gagneraient ». (23 avril 1975)

M. François DUPRAT, professeur d’Histoire, rédacteur en chef des Cahiers européens hebdo : « Le mouvement de Pierre Sidos poursuit inlassablement ses activités de propagande. Bien organisé et géré d’une façon efficace par l’excellent administrateur qu’est son chef… ». (1975)

Tiré d’un ancien document de l’Œuvre française.

Voir aussi Pierre Sidos et la Croix celtique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s