L’industrie judéo-pornographique

De la sculpture nue ou du dessin obscène, à la littérature érotique, ensuite au « minitel rose » les sociétés occidentales (et même plus) sont passée aux « films pornographiques » sous pressions de grands industriels.

L’industrie pornographique est une conséquence logique de la Révolution sexuelle instituée d’une part, par le Père fondateur de la psychologie Sigmurd Freud, et d’autre part, par les théories « judéo-américaines » de la « Liberté sexuelle » (ou laxisme sexuel).

*

Aux États-Unis :

Que ce soit la fondation Playboy (magazine)ou la revue Luide Jacques Lanzmann, le rôle de leurs industries a été defaire avancer considérablement la diffusion de photos et de textes obscènes en premier, puis des films obscènes ensuite. Une fondation qui s’appuie sur ses publications et l’apport financier qu’elle rapporte avec comme projet (selon l’industrie) de : faire avancé la « tolérance » (1), le « droit à l’avortement », le « droit des homosexuels » et le « droit aux drogues douces »…etc.

Bref, merci les Droits de l’homme !

*

Jetons un coup d’oeil à ces quelques noms (et surnoms) de grands pornocrates « américains » pour se faire une idée :

Reuben Sturman, Steve Hirsch, Bill Asher, Carter Stevens (Mal Warub), Seymore Butts (Adam Glasser), Randy West Andy Abrams,Nina Hartley (Nina Hartman), Annie Sprinkle (Ellen Steinberg), Ona Simms (Mme. Zimmerman), Ron Jeremy Hyatt, James Deen (Bryan Rothstein), Tori Black (Michelle Chapman), Seth Warshavsky, Georges Baruck…etc.

Inutile donc de faire un dessin.

Voyons maintenant plus en détail pour que l’on puisse en juger, au travers de ces deux citations clés :

1. « Il est indéniable que les juifs laïques ont joué et continuent de jouer un rôle disproportionné dans l’industrie du film pour adultes (2) en Amérique » « ce qui est devenu l’un des constituants essentiels de la culture américaine » « l’activité juive dans l’industrie du porno se divise en deux groupes : les producteurs et les acteurs » « y-a-t-il une raison plus profonde, au-delà de l’aspect purement financier, pour laquelle les Juifs en particulier se sont impliqués dans le porno ? », « la participation des Juifs dans le porno, dans ce sens, est le résultat d’une haine atavique de l’autorité chrétienne« . L’interlocuteur mentionne ensuite le pornocrate Astyr lorsqu’il se souvenait qu’il devait « se sauver ou bien se battre à l’école primaire parce qu’il était un juif » et continuait « il se pourrait très bien que cette partie de ma carrière porno soit un doigt d’honneur à ces gens« . L’article continu « Les juifs étaient aussi à l’avant-garde de la révolution sexuelle des années 60. Wilhelm Reich, Herbert Marcuse et Paul Goodman ont remplacé Marx, Trotski et Lénine comme lecture révolutionnaire conseillée. Pacheco était l’une des stars juives du porno qui lisait le mariage intellectuel de Freud et Marx« .

Et se termine en posant une question destiner à son milieu « pourquoi avons-nous honte du rôle des Juifs dans l’industrie pornographique ? On peut ne pas aimer, mais le rôle des juifs a été significatif et il commence à être temps d’écrire dessus sérieusement« .

Source :The Jewish Quartely, N°194 d’hiver 2004, article intitulé « Triple-exthnics » par le professeur Nathan Abrams.

PS : en tout cas merci pour son honnêteté et ses déclarations sans détour…

*

2. « La seule raison pour laquelle les juifs sont dans la pornographie est que nous pensons que le Christ est à chier. Le catholicisme est à chier. Nous ne croyons pas dans son autoritarisme. La pornographie est ainsi devenue une façon de polluer la culture chrétienne et comme elle pénètre au cœur même du courant dominant et qu’elle est sans doute consommée par ces mêmes WASPs (3) son caractère subversif s’en trouve renforcé » plus loin il divague et déclare « Je crois en moi. Je suis Dieu. Dieu du « fuck ». Dieu est votre besoin de croire dans un être formidable. Je suis l’être formidable. Je suis votre Dieu, admettez-le….« 

Source :Alvin Goldstein, éditeur de Screw Magazine, il déclarait ceci au site lukeford.com (contenu licencieux). Un personnage d’une grande vulgarité délirante, il d’ailleurs termine cette déclaration (virulemment antichrétienne) par un délire messianique…

*

Le cas de la France :

Cette plaie moderne ou culture de mort (4) nous est du, en France, à la « révolution » de Mai 68 et son « viril » porte-parole « judéo-pédophilo-trotskysto-mondialiste » Cohn Bendhit.

Cohn Bendhit ainsi que « nos » principaux pornocrates :

José Benazeraf (catholique breton), Pierre Woodman (pure race aryenne) et la Production Marc Dorcel, surnom de son fondateur : Marcel Herskovitz (catholique aryen)… Sans oublié le (maçonnique) Réseau Voltaire de Thierry Messan et la revue Sans noms, ayant pour rédacteur en chef Frédéric Taddéi ; Tous ayant fait pression sur l’appareil médiatique et judiciaire pour faire légaliser la pornographie.

*

Nous pouvons ajouter que le milieu pornographique s’apparente au milieu pornographique, il s’agit d’un milieu d’âmes perdues, dépressif et maltraité (voir l’entretien accordé aux Inrockuptibles le 09/01/2011 par Yasmine).

Pour avoir plus d’informations et en apprendre plus au niveau de son historicité, de la mauvaise santé mentale du consommateur, des conséquences criminogènes sur la société… Il faut voir la première conférence de Florian Rouanet (8) et plus (9).

*

*

(1) Terme type de la « logomachie » judéo-maçonnique.

(2) Expression détournée afin d’éviter de parler de « film porno ».

(3) Extrait en anglais

(4) « White Anglo-Saxon Protestant » ont étés appelés ainsi les descendants anglais des Américains.

(5) Nous nous demanderons ici pourquoi « notre » République cri à l’antisémitisme et à l’islamophobie pour un oui et pour un non, tout en ne nous tenant pas au courant de cet anticatholicisme viscéral et primaire des MM. Abrams et Goldstein ?!

(6) Tout facteur nocif, tout empoisonnement pour la famille, la société, l’Église et la Patrie peuvent être qualifiés de cultures de mort. Dans ce cas précis : en transformant l’homme et la femme en vulgaire machine-objet, voir en animaux guerre plus élevée qu’un bonobo débile. Autre cas : « genre », homosexualisme, avortement, euthanasie, drogue, jeux vidéos…etc.

(7) Il n’y a pas que « L’industrie de l’Holocauste » et la « Shoah pour tous » qui paye… !

(8) L’industrie pornographique, une instigation juive (?) :


(9) Approfondir aussi avec :

Livres :

Hervé Ryssen, La mafia juive d’ (chapitre La mafia du porno).

Yann Moncomble, La Politique, le sexe et la finance.

Articles :

Mouvement de la Jeunesse Catholique de France, porno ras-le-bol.

Psychiatres : Jeffrey Satinover, Patrick Carnes & Victor Cline.

Vidéos :

David Duke, Freud et la Révolution Sexuelle :

Publicités

4 réflexions sur “L’industrie judéo-pornographique

  1. Texte de conclusion (10.04.13) :

    Lors de ma conférence, il manquait la fin de la citation de ce « cher » professeur Nathan Abram tiré du journal The Jewish Quartely,dans le numéro d’hiver 2004ou il concluait ainsi : « Pourquoi avons-nous honte du rôle des Juifs dans l’industrie pornographique ? On peut ne pas aimer », « mais le rôle juif dans ce domaine a été significatif et il commence à être temps d’écrire sérieusement là dessus » (1) !

    Il vante donc ouvertement la place de ses coreligionnaires dans « l’industrie du porno » ! Pour tout savoir : laissons-le donc parler !

    Cette « industrie’ est un marché très juteux, mais pour ses promoteurs elle est aussi et surtout, une machine de destruction des mœurs, de la famille -par conséquent de la nation- et des religions, principalement la religion chrétienne puisque celle-ci est directement visée par une « haine atavique » et ses fidèles par les « doigts d’honneurs » des pornocrates Alvin Goldstein, Astor… ! (2).

    Par rapport au facteur nocif pour la famille et la procréation, notons que l’industrie pornographique transforme l’homme et la femme en machines (animaux ou objets : choisissez !), chose qui est comprise même par les féministes hystériques !

    Telle est la destruction opérée par le mondialisme messianique, appuyé de faute en comble sur la Kabbale (3).

    La pornocratie se dessine donc comme ayant un long parcours historique partant des EUA ayant exercé par réseau une pression sur le milieu médiatique, politique, mais aussi judiciaire afin de légaliser le « porno », tandis qu’idéologiquement la pornographie s’est instaurée dans les esprits par le biais de la révolution sexuelle des Reich, Marcuse, Goodman… (2), autre aspect idéologique : elle s’est imposée au nom de – ne rigolez pas s’il vous plaît – « l’art cinématographique », la « liberté d’expression », la « tolérance », les droits de l’homme…etc.

    Un milieu sous domination des « juifs laïques », promoteur de l’homosexualité (Nina Hartman, Zimmerman & Cie), du cosmopolitisme et du métissage sexuel (Michelle Chapman & Cie), exactement comme dans les séries « américaines ». « Curieuse » filiation… ! (4)

    Le milieu pornographique est un lieu de perdition ou le plus souvent des gens démunis voir paumés y tombent, ils y subissent des pressions terribles quand ce ne sont pas des violences…ce qui fait pensé par ailleurs au milieu de la prostitution auquel il ressemble, mais…avec les caméras en plus !

    L’exposition à la pornographie mène à une société pervertie formatant de futurs délinquants sexuels (violeur en bon français), elle pervertit les jeunes générations en leurs portants atteintes à leurs santés psychiques et mentales, en plus de les rendre fortement dépendants(2).

    La pornographie s’inscrit dans une même logique, elle fait partie d’un même emballage : la culture de mort, qui comprend déjà: la drogue, l’euthanasie, l’avortement ,le « gender » et de tout ce qui tourne autour (contraception, « mariage » homo…) (5).

    Pour rappel, l’échelle de propagation des films pornographiques n’est pas seulement occidentale, mais mondiale. Avec « nos amis » « catholiques bretons », adeptes de la « subversion morale » : la bassesse et la « culture de mort » ont de longs jours devant eux !

    1 Freud, le sionisme et la révolution sexuelle par David Duke
    2 L’industrie pornographique, une instigation juive par moi même
    3 La Maçonnerie et Le Complot mondialiste, éd. SPP, par Philippe Ploncard d’Assac
    4 Cinéma sans frontières & La mafia juive, éd. Baskerville, par Hervé Ryssen
    5 Entretiens sur la « culture de mort » I & II avec André Frament

  2. Bien joue le gas faut denoncer ces pedo sataniko macinique anti chretien et francais qui encourage la depravation et la perversion de notre pays ainsi que le metissage … Johan perrin.

  3. Pingback: Vidéos – Stop Sionisme Stop Mafia

  4. Pingback: Vidéos d’actualités politiques et autres – votezfrontnational

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s